Communiqué – Voyage à Gaza

COMMUNIQUÉ VOYAGE A GAZA
Cinq ami-e-s, membres fondateurs et adhérents de We Are Solidarité, avions pour projet de partir à Gaza. Ce projet avait été pensé bien avant la création de l’association, et avant les massacres de l’été 2014 à Gaza.

Depuis la création de We Are Solidarité, notre équipe a tout mis en oeuvre, pendant des mois, pour réaliser ce voyage qui nous tenait tant à coeur.
L’objectif pour nous était d’aller sur place, de consolider et diversifier nos liens avec les Gazaouis (militants des droits de l’Homme, médecins, bénévoles, etc.), de voir par nous-mêmes, et de témoigner de la situation sur place. Également c’était pour nous l’occasion de renforcer et diversifier les activités de WAS sur le terrain.

Pour les Gazaouis, recevoir de la visite de l’étranger est une bouffée d’air frais, cela compte beaucoup pour eux car c’est une belle façon de contrer le blocus, et les sentiments d’isolement et de solitude qui en découlent.
Ce voyage aurait du se faire dans le cadre de We Are Solidarité, et vous en auriez été les premiers acteurs et soutiens.

Pour nous, il était hors de question de passer par Israël. D’un point de vue moral et éthique, d’abord, mais aussi pour des raisons logistiques. Jamais on ne nous aurait laissé entrer.
Ainsi, nous avions prévu depuis le début d’entrer à Gaza par la porte de Rafah (située en Égypte et contrôlée par les autorités égyptiennes) et d’en sortir par la même porte, à l’instar des Palestiniens qui vivent à Rafah, côté égyptien.
Les démarches administratives poussées que nous avons entreprises étaient d’ailleurs auprès des autorités égyptiennes.

Malheureusement, la situation politique extrêmement tendue dans le Sinaï et la position des autorités Égyptiennes depuis le coup d’État du maréchal Al Sisi ont rendu impossible ce voyage.
Pour l’instant…
En effet, le gouvernement égyptien prend pleine part au blocus de Gaza en tenant résolument fermée la porte de Rafah (la seule source d’oxygène pour les Gazaouis) qui n’ouvre que quelques heures de temps à autre et qui ne laisse passer aucun non-palestinien.

Nous déplorons que le blocus inhumain de Gaza se poursuive, au point de les asphyxier à l’abri des regards.
Nous déplorons qu’autant de bâtons soient mis dans les roues des associations et groupes solidaires qui souhaitent simplement apporter un peu d’humanité et d’air frais aux populations en détresse à Gaza.
D’autant plus que nos bénévoles et amis sur place nous attendaient avec grande impatience.
Mais l’équipe de We Are Solidarité ne baisse jamais les bras! Ce projet reste dans nos têtes et nos coeurs, et se fera un jour. Insha Allah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *